Qui ètait Darius?

Publié le par Tréguier

 

DARIUS 1er

C'est le prototype du souverain absolu. Il est le créateur de l'empire Achéménide et à ce titre l'ancètre de tous les Darius et notamment de celui qui nous intèresse, Darius III dit "Codoman" et qui rencontrera Alexandre...

En vieux perse, Darius se dit Darayavoush.

Le «Roi des rois», prèdècesseur de celui qui allait devoir quelques dècennies plus tard affronter Alexandre, fut pour le moins un "Grand Roi". Il est l'inventeur des Satrapes, ces gouverneurs mis sous tutelle d'un commandant des troupes et d'un secrétaire d'Etat et de la monnaie d'or nationale, la darique. Il est surtout connu pour avoir construit, entre Sardes et Suse, une "autoroute" de 2 400 km, jalonnée de forteresses et de relais de poste, qui lui permettait de faire circuler rapidement ses troupes, comme l'on fait ensuite les Romains.

 

 

Ses débuts, pourtant, furent difficiles

Fils d'Hystaspe, il appartient à la famille des Achemenides, et succède à Cambyse, le fils du grand Cyrus, au cours de la plus grave crise qu'ait connu à ce jour l'empire perse. Cambyse s'est en effet suicidé. Nous sommes en 521 av JC, et un mage, Gaumata, se faisant passer pour le frère de Cambyse, s'installe sur le trone. Son erreur fut de vouloir instaurer une théocratie dominée par les mèdes, un des deux peuples qui dirigeaient alors l'empire. Les grandes familles princières appartenant à l'autre peuple, celui des perses, se réunirent donc et décidèrent d'en finir avec Gaumata. Il le firent assassiner dans la forteresse de Sikthawatich (521) et épurèrent ses partisans à la cour en les passant tous au fil de l'épèe! Hérodote dit que ces grandes familles choisirent celui dont le cheval hénissait le premier le matin. Plus prosaiquement, ils élirent le prince de la famille la plus puissante, celle des Achéménides. Un bon choix . le jeune prince va se lancer dans la reconquète de son royaume. Il va rependre une à une les régions qui ont fait sécession, destituer les gouverneurs révoltés. Il perdra dans l'affaire l'Arménie mais arrache sa capitale, Babylone à un prétendant qui se faisait appeler Nabucodonosor III. Au total, il gagnera dix-neuf batailles et vaincra neuf prétendants qui s'étaient proclamés rois.

Il règne sur près de 40 millions de sujets sur un territoire de 5 millions de kilomètres carrés.

Darius reprend l'expansion territoriale, annexe la Cyrénaïque vers - 515, mais garde la dynastie qui lui est favorable. Par une expédition dans le Pendjab, il conquiert les régions qui bordent l'Indus et restaure les "frontières" de Cyrus en Inde, vers - 512. Vers l'Europe, Darius projette d'envahir les Scythes, son armée passe le Bosphore et pénètre dans la région du Danube inférieur. Les Scythes pratiquent la tactique de la terre brûlée et harcèlent les Perses éloignés de leurs bases par des attaques de cavaliers légers. Les Perses subissent une défaite, mais Darius se retire avant que l'expédition ne tourne à la catastrophe et il annexe la Thrace, au sud du Danube. Il fait construire un canal du Nil à la Mer Rouge. Puis, de 499 à 494, l'Ionie, l'ouest de la Turquie actuelle, se révolte. Il doit la pacifier et en profite pour tenter d'étendre son empire à la Grèce toute proche. Terrible erreur : à Marathon, en 490 il est battu par les Athéniens

Darius mourra alors qu’il allait mener une campagne pour écraser la rébellion égyptienne. Il eut un règne de 36 ans. Mais après sa mort, les troubles recommencèrent. L’autorité perse ne parvint plus à imposer sa loi dans toutes les Satrapies. Le successeur de Darius fut Xerxès Ier.

Publié dans Les Perses

Commenter cet article