Arrête ton char, Darius!

Publié le par Tréguier

Un pas de plus vers la constitution d'une armée respectable : les chars perses. Ils s'ajoutent à mes fantassins et, bientôt, à mes cavaliers...

Voila à quoi ressemblera mon armée dans quelques temps (euh, en fait, au rythme actuel, il me faudra attendre 2012 pour reconstituer cette photo avec mes figurines...°

 

Darius, qui avait eu l'occasion d'éprouver l'efficacité de ces unités mobiles lors de plusieurs guerres précédentes, avait équipé son armée de chars. Mais contrairement à ceux qu'il avait vus, il voulait en faire une arme de choc, et pas une unité de harcélement. DU coup, il avait lourdement armé ses chars, avait protégé les chevaux avec des "blindages" et équipé les chars et les timons de faux, destinées à couper en deux les fantassins assez fous pour se mettre en travers de leur chemin.

 

 

Ces unités constituaient l'élite de la cavalerie lourde perse. Celle-ci était au moins aussi bien équipées et entrainée que celle d'Alexandre. Ordonnée en unités "nationales", elle manquait cependant d'un commandement en chef, puisque c'était les roitelets locaux qui commandaient ces unités. Promptes à fondre sur l'ennemi, elles manquaient de discipline.

 

Mais pas de courage. Lors de plusieurs batailles contre les troupes d'Alexandre, elles montrerent leur valeur. Ce fut le cas lors de la bataille d'Ixus, lors qu'elles enfoncèrent et firent reculer les troupes de la gauche macédonnienne, sous le commandement de Parménion.

 Voici un cavalier perse typique appartenant à l'élite royale

 

En voila un autre, plus simple et sans double... mieux protégé

 

Publié dans Les Perses

Commenter cet article